Organisation et aménagement du temps de travail : un cabinet conseil pour une gestion optimale

Les facteurs de productivité d’une entreprise résident entre autres dans l’organisation du travail et la masse horaire affectée au salarié. Si la tendance est à la motivation selon la quantité d’heures de travail effectuée, il couve des conséquences néfastes comme le mauvais rendement, la mauvaise gestion du stress et la dispersion de l’employé, etc. Il est donc conseillé d’organiser le temps de travail ou de l’aménager selon la législation en matière de travail de sorte à trouver le juste équilibre entre les besoins de l’entreprise et les conditions de vie et de travail du salarié.

Organiser et aménager le temps de travail : ce qu’exige la législation

L’organisation du temps de travail s’entend comme l’ensemble des dispositions et décisions visant à adapter les horaires de travail d’une organisation à ses besoins, aux fluctuations selon les périodes d’activité. Le Code du travail impose une durée standard de 35 h par semaine.

Mais, cette durée ne constitue pas une limite maximale ou une limite plancher ; elle pourrait être alors aménagée selon trois modes en fonction de la configuration de l’entreprise. Il s’agit de :

  • la répartition sur l’année ou annualisation ;
  • la répartition par cycle sur une durée maximum de 12 semaines ;
  • la répartition sur 4 semaines successives.

En tout état de cause, l’option de l’entreprise doit permettre d’éviter des CDD aux employés, de répartir équitablement la charge de travail, de réduire la pénibilité du travail et d’éviter aux employés de se trouver un second emploi ou de s’obliger à effectuer des heures supplémentaires.

Temps de travail : des options selon le régime d’activité

La masse horaire de travail ainsi que ses probables variations peuvent être prévues dans un planning. C’est d’ailleurs ce qui est préférable. Cela suppose que l’organisation fonctionne selon un régime où les périodes de fortes et de moindres activités sont prévisibles.

Cependant, la variation peut surgir du fait d’une urgence  motivée par :

  • une contrainte ;
  • un oubli ;
  • une commande imprévue, etc.

L’entreprise dispose d’un délai de 10 jours francs pour informer les employés afin qu’ils adoptent les bonnes attitudes pour éviter le stress. Dans les cas de force majeure, elle est exonérée de ce délai.

Dans l’un ou l’autre des cas, il convient de recourir à l’avis d’un consultant en gestion du stress comme Présence Conseil, capable d’organiser et d’aménager le temps de travail selon la contrainte, les compétences à exploiter et la configuration de l’entreprise.

En termes de configuration, l’organisation pourra s’adapter en se fondant sur les dispositions du Titre III du Code du travail.

Une entreprise de plus de 50 salariés qui dispose d’un syndicat doit convenir d’un accord collectif qui prévoit que la masse horaire peut varier. Quant aux entreprises de moins de 50 salariés sans délégués syndicaux, le personnel doit être consulté. Le régime de fluctuation de la masse horaire est adopté par des délégués mandatés. Le personnel est informé tous les mois.

Ainsi, le décompte de la masse horaire peut s’aligner sur les 35 heures hebdomadaires en considérant qu’à partir de 39 h (sans dépasser 46heures), on dira qu’il s’agit d’une semaine de haute activité. Ce type de semaine ne peut excéder 12 dans l’année, la limite consécutive étant de trois semaines. La durée annuelle cumulée de travail devra être de 1607 heures rigoureusement.

Ce régime de fonctionnement est quasiment le même pour le travail par cycle. Dans des cas de travail par relais, on se conforme à un rythme à définir préalablement et qui fluctue faiblement. Il en est de même pour les cas d’astreinte.

L’entreprise gagne à recourir à un cabinet conseil

Dans l’organisation ou l’aménagement du temps de travail, il faut rechercher trois choses :

  • l’efficacité de l’entreprise ;
  • le respect de la législation ;
  • le respect de l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle des salariés.

Cela devient très compliqué surtout en période de haute activité où les risques psychologiques sont élevés. Le soutien d’un cabinet de conseil en organisation et aménagement du temps de travail devient dans ce cas une issue à privilégier. Présence Conseil, une référence dans le domaine aide l’entreprise à réduire le stress qui survient, à repartir les heures d’activités selon les compétences indispensables sur le moment, à organiser efficacement le travail tout en limitant la souffrance au travail.

Cela donne également plus de temps pour mettre en place l’auto-évaluation, prévenir les mouvements d’humeurs et définir les orientations pour plus d’efficacité et de rendement.

On retient que l’organisation et l’aménagement du temps de travail sont conditionnés par le Code du travail précisément en son Titre III. Selon les périodes de hautes ou de faibles activités, l’entreprise doit se conformer à une masse horaire limitée sur une année. Pour une meilleure organisation, l’idéal c’est de recourir au soutien d’un cabinet conseil QVT à l’image de Présence Conseil, en organisation et aménagement du temps de travail.

Nous vous accompagnons dans la mise en œuvre d’une stratégie de qualité de vie au travail en appréhendant

au sein de votre entreprise les enjeux liés aux risques psychosociaux (RPS)

 

Présence Conseil, des experts à votre écoute

Tel. : 01 45 01 60 03

Nous Contacter par e-mail

Aenean dapibus elit. leo Donec Curabitur id mi, mattis et,