Risques psychosociaux au travail : sensibilisation et prévention avec un cabinet spécialisé

Un travail, un bon, c’est celui qui procure au-delà de la subsistance une certaine quiétude d’esprit. Ce sentiment disparaît aussitôt que les conditions de sa pratique deviennent inconvenantes au point de causer des problèmes de santé physiques et psychiques à l’individu. Au sein d’une organisation, on s’attend à une prise de conscience de cette nécessité et à la nécessité de s’armer pour une prévention efficace des risques psychosociaux, RPS. Face à cette obligation, les responsables d’entreprises ne doivent plus se sentir abandonnés à leur sort, car le soutien de cabinets RPS expérimentés comme Présence Conseil permet de résoudre le problème.

Les RPS en faits et en chiffres

Aucun secteur d’activité n’est à l’abri des RPS. Ils résultent d’une mauvaise organisation du travail soit en raison du temps de travail mal aménagé, soit en raison de la pénibilité du travail, ou encore à cause des problèmes émotionnels générés par les relations interpersonnelles. Les facteurs favorables aux problèmes psychosociaux sont de divers ordres. On a :

  • les violences : agressions verbales, menaces, harcèlements, conflits ;
  • le stress dû aux discordances entre capacités, ressources et quantité de travail ;
  • les barrières à la communication : incompréhension, information insuffisante, timing d’accès aux informations, etc.

De plus en plus de salariés se plaignent des impacts de leur travail sur leur santé physique et sur leur équilibre psychologique.

En Europe, 55 % de la population active déplore des conditions de travail stressantes au quotidien. Environ la moitié de ceux-ci extériorisent les signes de cet état et selon une étude de 2012, 50 % des problèmes cardio-vasculaires ont pour cause le stress. À cette conséquence psychologique, on associe les troubles musculaires, la dépression avec recours aux addictions en milieu professionnel et même le suicide d’un collaborateur.

Face à ces problèmes alarmants, la responsabilité des chefs d’entreprises est beaucoup plus sollicitée.

Les entreprises face au RPS au travail

L’organisation du travail et les conditions de sa pratique doivent prendre en considération les risques de sorte à assurer le confort et la quiétude au travailleur.

Ainsi, il est mis à la charge de l’employeur d’asseoir des dispositifs préventifs des RPS. Il peut s’agir d’une cellule d’écoute, des programmes de coaching, des activités de relaxation ou de thérapie psychologique, la prise en charge des problèmes de gestion du stress au travail… il existe une multitude de pratiques. Elles sont internes à l’entreprise et peuvent également découler de l’initiative des salariés eux-mêmes. Mais ces pratiques ne répondent pas forcément aux prescriptions de la loi. Elles ne peuvent pas non plus être généralisées à toutes les entreprises, car les paramètres diffèrent d’une entreprise à l’autre

L’obligation de sollicitude imposée aux employeurs par le Code du travail fait l’objet d’un contrôle strict par les organes étatiques. Alors, leur mise en place doit être confiée à un spécialiste en la matière, qui effectue un travail préparatoire et utilise les outils pratiques pour une prévention efficace entre les mains de l’entreprise.

Sensibilisation et prévention pour contrer les RPS au travail

La prévention collective des RPS au travail suppose leur connaissance parfaite. Ceci passe par une sensibilisation du corps managérial de l’entreprise et de tout le personnel sur les facteurs de RPS, leurs impacts sur la santé psychologique au travail et sur le fonctionnement du mécanisme de prévention.

Quant à la prévention proprement dite, il faut retenir qu’il est propre à la taille de l’entreprise et qu’il varie en fonction du timing de sa mise en œuvre, c’est-à-dire en amont ou en aval de la survenance d’une crise de stress en entreprise.

En tout état de cause, la prévention doit passer par deux grandes actions notamment :

  • évaluer les facteurs des RPS ;
  • asseoir le dispositif préventif.

La première action permet de faire un inventaire des conditions favorables à des crises de stress, d’évaluer leur degré de gravité et de définir en conséquence un plan d’action. La deuxième action consiste à mobiliser les moyens (compétences, dispositif d’écoute, d’alerte et de suivi des potentiels troubles psychosociaux), d’en informer le personnel et de l’opérationnaliser. À cet effet, Présence Conseil met à votre disposition son expertise pour une sensibilisation et une prévention efficace des RPS au travail.

L’intervention de ce cabinet permet d’établir sur la base des observations et des enquêtes documentées les données propres à l’entreprise. Il vous indique les compétences nécessaires à ce dispositif, ce qui facilite l’installation du processus de prévention des RPS, son fonctionnement et même une évaluation de son efficacité.

On retient que les la prévention des RPS vise l’amélioration de la qualité de vie au travail, QVT. Cela passe par des actions à la charge de l’employeur, notamment la sensibilisation et l’installation d’un mécanisme de prévention. Ceux-ci peuvent recourir à l’accompagnement des spécialistes qui mettent leur compétence et leur expérience au service du bien-être de l’entreprise et de son personnel. Dans la quête d’une prise en charge efficace des RPS au travail, les entreprises ont recours à Présence Conseil.

Nous vous accompagnons dans la mise en œuvre d’une stratégie de qualité de vie au travail en appréhendant

au sein de votre entreprise les enjeux liés aux risques psychosociaux (RPS)

 

Présence Conseil, des experts à votre écoute

Tel. : 01 45 01 60 03

Nous Contacter par e-mail

Aenean odio et, ipsum non Aliquam